Mon expérience avec la Pilule

Aujourd’hui nous allons parler de la pilule, qui est le moyen de contraception le plus répandu en France.

 

Pour commencer, je souhaite faire un topo rapide sur le fonctionnement de la pilule, car nous sommes énormément de femmes à la prendre ou à l’avoir prise sans y réfléchir. Il existe donc deux types de pilules, qui sont à base de formules synthétiques d’hormones.

Le premier type contient de la progestérone, l’hormone sexuelle des femmes. L’autre une combinaison d’œstrogène et de progestérone.

 

Les pilules contenant la progestérone se prennent chaque jour sans interruption, elles sont présentées en plaquettes de 28 comprimés à enchaîner.

 

La progestérone épaissit la glaire cervicale (les pertes blanche), qui devient alors un obstacle au sperme, et ralentit le mouvement des trompes de Fallope : le sperme à du mal à rejoindre l’ovule. Cette hormone rend aussi la paroi utérine hostile à l’implantation, ce qui veut dire que l’œuf ne peux plus s’accrocher à la paroi utérine car elle est trop mince.

 

Elles doivent être prises tous les jours à la même heure, le délais d’erreur acceptable est de 3h afin de ne pas prendre le risque de tomber enceinte.

 

Les pilules contenant la progesterone et les œstrogènes combinées forment un environnement plus que compliqué pour le début d’une grossesse.

 

Les œstrogènes, quand elles sont apportées au corps à dose indiquée chaque jour, permettent de ne pas avoir la fameuse augmentation progressive jusqu’au 12e et 14e jour, donc il n’y a pas d’ovulation.

 

Cela est combiné aux effets de la progestérone vus précédemment !

 

Il y a 3 différents types de plaquettes pour les pilules combinées :

 

  • Plaquettes de 21 jours de prise de pilule, puis 7 jours d’arrêt entre 2 plaquettes. Vous aurez vos règles pendant ces 7 jours. Si elles ne sont pas terminées au 7e, ce n’est pas grave, commencez quand même la suivante ! •
  • Plaquettes à 2 couleurs de pilules : 21 sont actives en hormones, 7 autres de couleur différentes sont non actives. Il faudra donc commencer la plaquettes suivante dès la fin de la première. Vous ne devez pas faire d’arrêt entre les plaquettes.
  • Plaquettes à 2 couleurs de pilules : 24 sont actives et 4 autres de couleur différentes sont non actives. Vous ne devez pas faire d’arrêt entre les plaquettes.

 

Vous pouvez prendre les contraceptifs combinés à n’importe quelle heure de la journée, le délais d’erreur acceptable est de 12h, bien qu’il soit pratique de créer une habitude afin d’éviter l’oubli !

 

La pilule contraceptive donne une efficacité proche de 100% de réussite, à condition qu’elle soit prise correctement. A savoir que si vous êtes malades, et que vous prenez certains médicaments comme des antiépileptiques, il est plus sûr de vous référer à la notice.

 

De même, si vous vomissez moins de 4h après la prise d’un comprimé, ou si vous avec la diarrhée dans les 10h qui suivent, celui-ci est nul et considéré comme non ingéré !

 

La pilule vise à empêcher une grossesse non désirée, mais ne protège ni des IST, ni des MST. La prise de pilule ne donne donc pas la possibilité d’arrêter de mettre de préservatifs lors de vos rapports sexuels tant que votre vie sentimentale n’est pas stable et en totale confiance avec votre partenaire.

 

Vous devez pouvoir vous demander mutuellement de faire les tests sans aucune gène, c’est même une preuve de confiance et d’amour !

 

La pilule à donc certains avantages :

 

Elle permet d’éviter une grossesse lorsqu’elle est prise correctement, et c’est bien là le principal.

 

Elle permet aussi de régulariser les cycles menstruels, donc de savoir exactement quand tombera « la mauvaise semaine », ce qui peut être bien pratique pour prévoir ses vacances, par exemple.
Elle à également tendance à atténuer les douleurs liées aux règles, ainsi que leur durées, et pour certaines les symptômes prémenstruels par la même occasion.
Enfin, la pilule à comme effet secondaire de diminuer l’acné chez les adolescentes. C’est même devenu une raison courante de prescription pour de jeunes filles n’ayant pas encore de rapports sexuels et ne comptant pas en avoir pour le moment, l’usage ayant été détourné.

 

La pilule à aussi certains inconvénients :

 

C’est un médicament et comme tel elle à des effets secondaires indésirables comme une prise de poids, des maux de tête, des douleurs au niveau des seins, du dos, du ventre, des saignements, des migraines, une perte de libido … la liste est longue et non exhaustive.
Il faut prendre en compte que vous ne les aurez pas tous, bien heureusement, mais que prendre la pilule et donc donner volontairement des hormones de synthèse à votre corps n’est pas anodin !
Si vous ne supportez pas votre pilule au bout de quelques mois, n’hésitez pas à consulter car mieux vaut en changer jusqu’à trouver celle qui vous convient le mieux, ou réfléchir aux autres moyens de contraception.

 

Il y a des contre-indications à prendre en compte pour la prise de la pilule contraceptive. Elle est déconseillée en cas d’hypertension, de cholestérol, d’antécédents d’AVC, de diabète, et même de certains cancers.
Elle est aussi très fortement déconseillée aux fumeuses, surtout après 35 ans, et particulièrement dans le cas des pilules combinées car les œstrogènes et le tabac pris ensemble entraînent des accidents cardio-vasculaires !

 

Je vais maintenant vous parler de mon expérience avec la pilule.

 

J’ai pris rendez-vous chez mon médecin généraliste de famille, qui m’a prescrit par ordonnance la minidril qui est une pilule combinée mini dosée de deuxième génération.

 

J’ai commencer à la prendre à 16 ans car j’avais un petit copain avec qui ça devenait sérieux, il était donc important d’utiliser des préservatifs, mais je souhaitais être en sécurité au cas où, par exemple si une capote craque.

 

Cela m’est malheureusement arrivé une fois et peut arriver à toutes !

 

C’est un vrai stress que de devoir se rendre à la pharmacie pour expliquer ce qui nous arrive et demander une pilule du lendemain pour un maximum de sécurité.

 

Par chance, pour les mineurs, elle est gratuite, on ne nous demande ni notre nom ni notre argent, mais j’ai quand même préféré aller dans la ville voisine pour ne pas être reconnue à la pharmacie de quartier !

 

Prenez en compte si cela devait vous arriver que malgré son nom, il n’est pas nécessaire d’attendre le lendemain pour aller la chercher, le plus tôt sera le mieux.

 

De même, il faut que cela reste une option exceptionnelle, car la dose d’hormones dans une seule pilule est très élevée !

 

Je n’ai heureusement jamais eu à subir d’acné, donc je ne sais pas si la prise de ce médicament aurait eu un quelconque effet.

 

J’ai cependant subi une prise de poids rapide dans les premiers mois.

 

J’étais adolescente très mince donc rien de catastrophique, mais mes formes se sont développées à ce moment : plus de hanches, de fessiers, à voir si le moment était venu et si cela serait arrivé dans tous les cas ou non, je crois que personne ne le saura jamais !

 

Je subissais quelques jours par cycle des pertes blanches assez importantes et malodorantes, ce qui était très désagréable car je me disais que si je le sentais, tous le monde devais le sentir également !

 

Étant bien renseignée sur l’efficacité à condition de régularité extrême, 3h de marge pour ma part, et très tête en l’air, cette prise de pilule m’angoissais beaucoup ! Je savais que ma mère n’avais pas été très régulière dans ses prises de la minidril et elle nous avait expliquer, à mon frère et moi, que nous n’étions à la base pas prévu à ces moments là …

 

A 20 ans, en couple depuis 2 ans et en ayant assez de ses angoisses sur le fait de devenir parents durant nos études, qui nous amenaient à remettre des préservatifs régulièrement, et ce malgré les tests effectués, mon chéri et moi nous sommes renseignés ensemble sur les alternatives à la pilule.

 

Il y en a beaucoup, elles ont toutes leurs avantages et leurs inconvénients, mais ça, ce sera l’objet d’un futur article.

 

Pour ma part, j’ai choisi le stérilet au cuivre, qui est une contraception sans hormones ! Je vous laisse en découvrir plus sur la suite le cette histoire en allant voir mon article précédent sur mon expérience avec le stérilet.

 

N’oubliez pas de liker l’article et la page si vous avez apprécier ce contenu. N’oubliez pas de me dire ce qui vous à amener ici, quelle est votre expérience ?

 

A très vite dans les commentaires …

 

Publié par

enviesdefamille

Jeune femme qui apprécie la lecture et l'écriture, j'ai abandonné le blogging il y a bien longtemps en pensant que c'était pour les adolescents / jeunes adultes. Aujourd'hui, je le redécouvre, étonnée de m'être à ce point trompée. Le blogging à évoluer avec notre génération et il s'est démocratisé. Il faut chercher et s'y perdre, mais des pépites s'y trouvent. Je souhaite être l'un d'entre elle à vos yeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *